• C'est un' barmaid
    Qu'est ma darling
    Mais in the bed
    C'est mon travelling
    Mon best-seller
    Et mon planning
    C'est mon starter
    After shaving
    J'suis son parking
    Son one man show
    Son fuel son king
    Son slip au chaud
    Rien qu'un p'tit flash
    Au five o'clock
    J'paie toujours cash
    Dans l'bondieu scop

    ET J'CAUSE FRANCAIS
    C'EST UN PLAISIR

    C'est ma starlett
    Ma very good
    Mon pick-galette
    Mon hollywood
    C'est ma baby
    Au tea for two
    C'est ma lady
    Au one two two
    J'suis son jockey
    Son steeple-chase
    J'sais la driver
    A la française
    Dans l'sleeping car
    After paillasse
    A son milk-bar
    J'me tape un glass

    ET J'CAUSE FRANCAIS
    C'EST UN PLAISIR

    C'est ma call girl
    Ma savourex
    Qu'effac' sa gueule
    A coups d'kleenex
    C'est ma lucky
    C'est ma pall mall
    Ma camel qui
    Fait ça pas mal
    Quand c'est OK
    On fait l'remake
    Quand c'est loupé
    On fait avec
    J'lui fais l'mohair
    Et la syntaxe
    Très rock in chair
    Je shoot relaxe

    ET J'CAUSE FRANCAIS
    C'EST UN PLAISIR

    C'est un' barmaid
    Qu'est ma darling
    Mais in the bed
    C'est du forcing
    C'est du pam pam
    A chaque coup d'gong
    C'est plus un' femme
    C'est un ping-pong
    Quand je suis out
    Elle m' sex appeal
    Et dans l'black out
    Je smash facile
    Sur son standing
    In extremis
    J'fais du pressing
    Au self service

    ET J'CAUSE FRANCAIS
    C'EST UN PLAISIR

    C'est mon amour
    Mon coqu'licot
    Mon p'tit bonjour
    Mon p'tit oiseau

    AND JE SPEAK FRENCH
    C'EST UN PLEASURE

    ( ferré, just fort zeu pleasure )


    1 commentaire
  • ( bon, pour survivre à la concurrence.. J'me suis prise par la peau du cou et j'me suis dis " allez ma grande, te laisses pas faire, bats toi ! vas chercher un truc du genre chansonnette à la mord moi le noeud ( vous noterez l'élégance de la référence obscure ) qui viendra pirater tous ces cerveaux obsedées par la sodomie en journée - beaucoup plus recherché par les amateurs que la sodomie de nuit, plus vulgaire, plus cheap, plus ringarde, disons le clairement- ( c'est le premier jour du mois de juin, je redoute le pire pour ce qui est du mois de juillet, sans parler du joli mois d'aout ) et dans un grand éclair de génie, j'me suis dis " va chercher le "fais moi mal" de je ne sais plus qui et c'est bien dommage.. SAUF QUEUEdecheval.. en cherchant les mots clefs, je suis tombée sur un truc beaucoup plus.. comment dire.. décalé, finalement.. je vous le livre telle QUEUEdevache..  et advienne que pourra du maigre potentiel qu'il me restait dans le domaine de la réputation "louisebe, cette terrible femme sensible romantique, limite fleur bleue, un véritable éblouissement oui vraiment" ( bon, le dernier passage, c'est pour la rime et pour me caresser dans le sens du poil, c'est de saison )

    Cinq, dix, cent, mille, cent-mille, un million
    La femme : "Chéri fais-moi un chèque"
    Fais-moi un chèque !
    Fais-moi un chèque !
    Fais-moi un chèque !
    J'aime les chèques
    Vive les chèques
    Signe ton chèque
    Donne ton chèque
    Mets des zéros après le un
    Plus y'en aura
    Plus on s'aimera

    Un chèque pour une fourrure
    Un chèque pour le masseur
    Un chèque pour la voiture
    Un chèque pour le percepteur
    Un chèque pour Christian Dior
    Un chèque pour Picasso
    Un chèque pour avoir tort
    Ce soir au casino
    Fais-moi un chèque !
    Fais-moi un chèque !
    Fais-moi un chèque !

    Je voudrais voir un jour tout l'or
    Tout l'or, tout l'or, qui dort
    Dans les immenses coffres-fort
    J'voudrais palper toute la monnaie
    Monnaie, monnaie, monnaie, monnaie, monnaie, monnaie
    Caché derrière les portes cadenassées
    Fais-moi un chèque !
    Fais-moi un chèque !
    Fais-moi un chèque !

    J'aime les chèques
    Vive les chèques
    Signe ton chèque
    Donne ton chèque
    Mets des zéros après le un
    Plus y'en aura
    Plus on s'aimera


    Un chèque pour le bonheur
    Un chèque pour un baiser
    Un chèque pour la couleur
    Du ciel un soir d'été
    Un chèque pour le plaisir
    D'aimer la vie entière
    Un chèque pour voir sourire
    Tous les enfants d'la terre
    Fais-moi un chèque !
    Fais-moi un chèque !
    Fais-moi un chèque !
    Allez ! faites-moi un chèque !

    (J.P Moulin )


    4 commentaires
  • Bon, pour contribuer à la touche «  intelligente, sensible, fine et délicate » de ce gros squat où tout le monde il fume et il peint les murs de toutes les couleurs en se tapant dessus ou en se léchouillant les cheveux.. Voilà. :

    Pierre ( Pierre l'Ortf, ho, on parle de toi là, alors tu viens par ici, que j'ai pas fait ça pour rien ) avait envie de blagues.. Qu'à cela ne tienne, il me donnait là l'alibi parfait pour pouvoir acheter des carambars sans avoir à expliquer à la vendeuse que « non, non, j'vous jure, c'est pour mes petit enfants.. Hé oui, je fais jeune hein, tout le monde me le dit »

    En plus, c'est bon pour ma ligne, j'ai choisi ceux aux fruits. ( hmm, j'ai jamais autant mangé de fruit en aussi peu de temps, hop, une pomme, hop, une fraise, hop, une orange.. Ouais, encore une victoire de canard pour ma ligne 36 et mes fesses rebondies )

    Bon, certes, vous allez penser «  ben alors, elle a vraiment rien à faire pour faire ce qu'elle nous fait la LouiseBe » ( en même temps avec autant de verbe « faire » dans une phrase, on ne peut pas être tout à fait inactif ) Et là je vous dirais avec mes yeux de chien battu :

    oui, c'est vrai, fait pas beau, il pleut, la piscine est trop mouillée et la montagne est toute plein de nuage, j'ai pu rien à lire et j'en ai marre du tennis, je m'ennuie, vous pouvez pas savoir bouhhhhouuu je veux revoir Paris !!!

    Bref.

    Quoiqu'il en soit, pour ma part, je suis un peu déçue, les blagues carambars, c'est plus ce que c'était, je vous laisse juge par vous même sur la meilleure que j'ai pu trouver ( dans celui goût pomme, très bon le carambar goût pomme en passant ) où il est question de deux garçons dans un café, et d'une commande de soda. ( moi, j'en ai avalé mon carambar de travers, surtout après avoir lu qui l'avait écrite, celle là ). Sur cette touche de poésie, je vous salue bande de squatteur et Pierre, si t'es pas venu faire un tour par ici, je serais trrrrès déçue, déçue déçue. ( si, si )

    «  deux enfants sont au café

    -tu prends quoi ?

    -un soda.

    -pour moi aussi. Garçon, 2 sodaux ! »

    ( Natacha D. 9 ans et demi, Antony ( 92 ) ( ps : c'est véridique, je vous le jure )

    Et là moi je dis, si il y en a un parmi vous qui a une fille qui s'appelle Natacha, qui a 9 ans et demi ( important le "et demi" ) et si vous habitez à Antony.. Vous pouvez commencer à vous inquiéter.


    19 commentaires
  • comme ce lieu à louer est envahi par des enfants terribles.. j'appelle Cocteau à la rescousse.. et grave ici la première page de l'histoire qui commence, sur papier jauni.. le texte est flou, il se le doit d'ailleurs, puisque personne, ne sait encore, ce que feront les enfants terribles de cet endroit neuf .. le suspens reste alors entier..

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique